Ne devenez pas infobèse!

À l’ère d’internet, l’accès à l’information n’est plus un problème au contraire, c’est l’infobésité qui vous guette! La difficulté réside désormais à trouver LA BONNE information; celle qui fera la différence pour le développement de votre entreprise. Vous lisez les journaux, parlez à vos clients, assistez à des conférences, etc. À tous les jours, vous recevez des myriades d’informations et pour la valider, vous tapez quelques mots sur Google et vous obtenez… 42 625 résultats! Il n’est pas encore midi que vous êtes déjà infobèse!

On considère souvent à tort que la veille stratégique est simplement une collecte d’information. En réalité, la veille consiste surtout à trier, analyser, comprendre & exploiter ces informations. Et pour y arriver, la première étape est de mettre en place un système de veille structuré, efficace et systématique. Un régime minceur!

Envie d’essayer? Voici les 4 éléments cruciaux du régime minceur d’un bon veilleur.

Devenez info-mince!

1) Les super aliments

Soyez efficient en vous concentrant sur ce qui a le plus de valeur. Identifiez vos 2 ou 3 orientations stratégiques des prochaines années, ce sur quoi vous souhaitez mettre l’accent, vos avantages compétitifs ou encore les défis à venir. Difficile de choisir? Pensez à ce qui vous empêche de dormir la nuit et vous saurez ce sur quoi votre veille aura le plus d’impact.

2) La malbouffe

N’ingurgitez pas tout et n’importe quoi. Faites d’abord le tri. Avant de vous abonner à un journal, un magazine, une infolettre ou une alerte Google, consultez les archives (ou l’aperçu des résultats dans le cas des alertes). Si les articles antérieurs ne vous parlent pas, il est peu probable que ceux à venir le feront. Cette rapide validation vous évitera beaucoup de bruit indésirable.

3) Les exerciseurs

Vous avez déjà vu des vidéos rigolos où des gens très motivées s’entraînent sur des exerciseurs qu’ils utilisent de travers? Au point où des étrangers les filment pour partager sur YouTube? Non seulement cela tue l’amour-propre, mais en plus leurs efforts ne seront pas payés de muscles en retour. Il est donc important d’utiliser correctement les bons outils. Vous ne comprenez pas le « Grip Twister Iron Body »? Allez-y plutôt avec le tapis roulant.

C’est la même chose pour les outils de veille; si vous ne connaissez pas les flux RSS et aggrégateurs de fils, abonnez-vous plutôt aux infolettres. Et si vous souhaitez augmenter votre niveau, suivez de petites formations tout comme vous le feriez en demandant à un coach de vous aider lors de votre première séance d’entraînement au gym.

4) De l’exercice une seule fois par semaine

Une fois par semaine, c’est tout ce qu’il vous faudra pour devenir info-mince! Mais pour cela, il faut bien s’organiser dès le début et surtout: automatiser sa veille. Les alertes, les infolettres, les RSS et les logiciels de surveillance feront le travail pour vous. Ne vous reste plus qu’à paramétrer le tout pour ne pas être dérangé par l’entrée régulière de toute cette information. Des petits trucs comme de simples règles de redirection dans votre boîte courriel y verront.

A chaque semaine vous n’aurez plus qu’à faire le tour de votre système de veille et vous laissez inspirer par les perles que vous y trouverez!

Allez-y, lancez-vous!

Le débroussaillage… pour savoir si vous êtes dans le champ!

Les idées pour diversifier et démarquer votre entreprise ne vous manquent pas! Le problème est plutôt inverse : il y en a trop! Laquelle choisir?! Vous manquez de temps pour distinguer les bonnes opportunités des moins bonnes, des idées payantes de celles… moins payantes…

Alors que faire? Payer 50 000$ pour une étude de marché qui analysera dans ses moindres détails une de ces idées afin de vous rendre compte que ce n’est pas la bonne? Et re-payer 50 000$ pour l’idée suivante? Bien sûr que non. Ce que vous voulez : débroussailler!

« Débroussailler : Éclaircissement de ce qui est confus. »
– Le Petit Robert –

 

Vous avez 2, 3, 10 ou 20 idées sur la table et vous voulez simplement avoir une vision plus claire de ce qu’il en est avant de vous lancer. Vous cherchez à connaître:

  • la situation du marché,
  • l’offre actuelle de la compétition,
  • les volumes de ventes,
  • la fourchette de prix idéale et les marges,
  • les contraintes légales d’un marché géographique,
  • ou n’importe quel autre aspect relié à votre idée.

Vous pouvez vous en charger vous-mêmes, mais savez-vous que vous pouvez également demander à votre veilleur de vous filer un coup de main? Même s’il ne s’agit pas ici de veille stratégique (puisque plusieurs de ces idées tomberont en cours de route et ne nécessiteront pas de suivi), un bon veilleur a l’habitude de débroussailler. Avant d’implanter chaque système de veille, il doit en effet passer au travers des sources d’informations, identifier les meilleures, trier les résultats et surtout : synthétiser le tout.

Mettez votre veilleur au boulot durant votre réflexion

N’attendez pas de savoir exactement où vous voulez aller avant de contacter un veilleur. Simplifiez-vous la vie lors du processus de réflexion : demander à quelqu’un dont la spécialité est de chercher (et trouver!) de l’information de vous accompagner. Donnez-lui la liste de vos idées et laissez-le débroussailler. Il vous reviendra avec une information spécifique, fiable et trouvée rapidement pour alimenter votre réflexion. Vous pourrez ainsi passer au travers de toutes vos idées et sélectionner les meilleurs avec confiance.

Oh, et la seconde où vous aurez choisi les meilleures opportunités, vous aurez aussi en place un système de veille fonctionnel! Votre veilleur aura déjà creusé le sujet, identifié ses sources et il ne lui restera plus qu’à bonifier et automatiser le processus.
Une réflexion rapide et efficace débouchant sur un système de veille prêt à rouler au jour 1!

Que demander de plus?

La possibilité de continuer à poser des questions à votre veilleur au fur et à mesure que les nouvelles idées surgiront? Chez Myriades, notre service inclus des recherches ponctuelles d’information pour obtenir les réponses à toutes les questions que vous vous posez. C’est comme à Cuba : tout inclus!

Pas sûr de savoir par où commencer?
Contactez-moi, j’ai un questionnaire d’introduction qui vous permettra d’alimenter votre réflexion initiale.