Si l’information vaut de l’or, combien coûte l’ignorance?

On dit que l’information est le nerf de la guerre. Mais alors, combien cela coûte-t-il à une entreprise de ne pas savoir? Les gouvernements dépensent des fortunes en intelligence; études, sondage, recensement, ambassadeurs qui donnent le pouls des pays où ils sont basés et même, en espions qui collectent en toute illégalité des informations hautement prisées par nos dirigeants. Alors, sans nous rendre jusqu’à James Bond, pourquoi un dirigeant d’entreprise ne souhaiterait-il pas en faire tout autant? Parce qu’il n’a pas les poches sans fond d’un gouvernement, bien sûr. Mais n’y a-t-il pas un juste milieu où le coût de l’ignorance devient plus grand que le coût de l’information?

« L’ignorance coûte plus cher que l’information. »
JFK –

 

Assurer son plan stratégique

Vous et moi avons chacun un plan stratégique pour notre entreprise. Qu’il soit écrit sur papier (pour le bien du Ministère de l’Économie!) ou dans notre tête afin de guider nos décisions et amener notre entreprise là où nous voulons aller. Vos enjeux stratégiques, les 3-4 points sur lesquels vous vous concentrez et visez à vous démarquer, combien cela vous coûterait-il de ne pas connaître une information cruciale sur ceux-ci? Ou de l’apprendre trop tard?

Vos enjeux stratégique sont le meilleur point de départ pour investir dans un veille stratégique.

Ce que l’on ne sait pas ne fait pas mal

Pourtant, en affaires vous finirez bien par l’apprendre. À la dure. Voici quelques exemples où l’ignorance pourrait vous coûter cher:

  • À l’exportation. Avant d’investir dans le développement d’un nouveau marché, vaut mieux faire ses recherches. Sinon pour pourriez rapidement vous retrouver à avoir investi beaucoup de temps & d’argent dans un marché non-porteur.
  • Achat d’équipement. Vous avez besoin d’une nouvelle CNC? Sans information, vous passerez peut-être à côté d’une nouvelle technologie parfaite pour vos besoins… qui sortira seulement 6 mois après votre achat!
  • Nouveau produit. Investir en R&D dans le produit parfait ne servira à rien s’il n’y a pas de marché. Il vous faut connaître les besoins de vos clients afin de  bien y répondre.
  • Réglementation. Une nouvelle norme sera en vigueur concernant vos produits, ou une dérèglementation touchera bientôt votre marché. Pouvez-vous vous permettre de l’apprendre à la dernière minute?
  • Main-d’oeuvre. La main-d’oeuvre qualifiée se fait rare et vos concurrents sont féroces. Ils offrent de la formation, des horaires flexibles, du télétravail, etc. N’attendez pas de vous faire débaucher votre meilleur cadre pour agir!

Le ROI de l’information ROI de linformation

Toutes ces situations ont un point en commun: le fait de « savoir » facilite votre tâche de dirigeant et rend votre entreprise plus concurrentielle. Le retour sur investissement (ROI) de la veille stratégique est souvent difficile à démontrer, mais il est évident que la connaissance permet de faire des choix éclairés. La veille stratégique permet de faire des choix éclairés.

À combien évaluez-vous la valeur :

  • d’être là au bon moment pour saisir les opportunités?
  • de détecter les menaces avec un temps d’avance sur vos concurrents?
  • d’améliorer votre image en étant en symbiose avec vos clients?
  • de maximiser les retombées de vos innovations?
  • de diminuer les risques liés à votre prise de décision?

Oui, l’information vaut de l’or. Et l’ignorance coûtera le prix d’occasions ratées, de mauvaises décisions, de désagréables surprises ou de retards sur le marché.

La solution? Un simple système de veille sur vos enjeux stratégiques vous assurera d’atteindre vos cibles sans tracas, plus rapidement et à moindre coût. Ne tardez plus!

 

Les 5 pires conseils en veille que vous entendrez

5 mythes, 5 erreurs que les gens font lorsqu’ils se demandent si la veille stratégique pourrait s’appliquer à leur entreprise. Avant de rejeter l’idée du revers de la main, assurez-vous de ne pas baser votre réflexion sur l’un des pires conseils en veille stratégique que l’on vous pourrait vous donner.

1. Seules les grandes entreprises peuvent faire de la veille

Conseil grande entreprise

L’avantage principal de la veille est qu’elle permet de voir venir les mouvements de votre industrie afin que vous réagissiez rapidement, voir même preniez les devants. De son côté, la plus grande force de la PME  est sa capacité de se « revirer sur un 10 cents ». Combinez une capacité d’anticipation à la flexibilité d’une petite équipe et vous obtiendrez de biens meilleurs résultats que la plupart des multinationales de ce monde!

2. Il faut embaucher une personne à temps plein

Conseil temps plein

S’il vaut mieux que quelqu’un qui s’y connaisse soit en charge, nul besoin que cela représente 100% de sa tâche. Au contraire, il vaut mieux débuter humblement et se concentrer à bien intégrer la veille à vos processus internes. Commencez avec un seul sujet de veille (qui peut vous prendre aussi peu de temps que 30 minutes/semaine à surveiller!) dont vous serez sûr de vous servir des informations récoltées.

Et pour ceux qui sont prêts à franchir l’étape suivante, mais n’ont pas la capacité à l’interne pour s’en occuper, il existe des ressources externes vous permettant d’avoir accès à des experts en veille à moindre coût. Contactez-nous pour vous renseigner!

3. Plus on a d’information, mieux c’est!

Conseil quantite et qualite

Vaut mieux quantité que qualité. Vraiment? Bien sûr que non. La qualité passe toujours avant la quantité et la veille stratégique ne fait pas exception. Non, vous n’avez pas besoin de savoir tout sur tout. Et puis de toute façon, avez-vous vraiment le temps de lire un rapport de 100 pages à chaque semaine?

Il est préférable de cibler votre veille sur vos enjeux prioritaires et orientations stratégiques, afin de récolter de l’information qui vous permettra d’AGIR. Une bonne veille n’est pas dans la quantité d’information trouvée, mais dans votre capacité à utiliser celle-ci pour prendre vos décisions d’affaires rapidement et de façon éclairée. Une veille dont on ne se sert pas est une veille inutile.

4. Les meilleurs outils donnent les meilleurs résultats

Conseil meilleurs outils

Les fournisseurs de veille tenteront de vous vendre leur logiciel en vous disant qu’il comporte 10 000, voire 100 000 sources d’informations ou que leur « text mining » est le plus performant car il traite 10 téraoctets à la milliseconde.

Malheureusement, si l’informatique excelle à collecter d’importante quantité de données, la transformation de celles-ci en intelligence d’affaires nécessite l’intervention humaine. Un travail rigoureux de vérification, de tri, d’analyse et de synthèse pour transformer ces données brutes en intelligence d’affaires ne peut être fait que par une personne qui connait les besoins, défis et ambitions de votre entreprise.

5. Il faut être expert pour faire de la veille

Conseil expert

Vous parlez à vos clients et fournisseurs? Vous assistez à des salons et conférences? Vous lisez le magazine de votre association? Félicitation! Vous faites déjà de la veille!

Faire de la veille n’est rien d’autres que de surveiller son environnement externe. Tant que vos besoins en information sont  comblés et que vous arrivez à tout entrer dans votre horaire, pas besoin de plus. Et vos collègues, qui en font sûrement tout autant de leur côté, vous alimentent aussi en information stratégique. L’important se résume en 4 points :

  1. que l’information soit disponible,
  2. qu’elle circule au sein de votre équipe,
  3. qu’elle se rende aux bonnes personnes et,
  4. qu’elle soit utilisée.

Tant que ces critères sont remplis, nul besoin de faire affaire avec un expert. Lorsque vous voudrez davantage structurer votre méthode, multiplier vos sujets de veille ou que votre équipe et vous en aurez plein vos bottes, il sera alors temps de penser à nous appeler!

 

Le cycle de veille (ou dans quel bateau je m’embarque?)

Tout commence par une question.

  • Où vois-je mon entreprise dans 5 ans?
  • Quels sont les nouveaux débouchés pour mes produits/ services?
  • Comment conserver mon avantage concurrentiel sur mes compétiteurs?
  • Ou toute autre question reliée à votre stratégie d’affaires.

Si le cycle de veille débute avec une question, il sera guidé tout au long du parcours par vos orientations stratégiques. La veille n’est pas un processus fixe et inflexible, c’est un cycle qui s’ajuste constamment à vos besoins et selon l’évolution de vos marchés.

La relation que vous développez avec votre expert en veille est primordiale, car elle est à deux sens. S’il vous alimente en données, votre retour d’information lui permet de raffiner les résultats qui vous seront les plus utiles.

Je vous le répéterai souvent dans ce blogue, puisque c’est le cœur du service de veille stratégique: Le but de la veille n’est pas de vous ensevelir d’information intéressante, mais de vous fournir uniquement l’information pertinente.

La veille est donc un cycle en continu qui vous alimente sur vos sujets d’intérêt et qui s’ajuste au fur et à mesure que vos besoins évoluent. C’est également un bonne façon d’amorcer des discussions stratégiques qui vous mèneront à d’autres questions. Et la boucle est bouclée! Tant que vous voudrez développer votre entreprise, innover, conquérir de nouveaux marchés… la veille sera là pour appuyer votre réflexion et vous guider.

6 étapes du cycle de la veille stratégique:

(pour les plus visuels, voir au bas pour la version graphique!)

1. Question

Retournez aux exemples de questions du début de cet article et demandez-vous de quelles informations vous aurez besoin pour avancer.

2. Collecte

Ici, le veilleur établit son plan de recherche, identifie et fouille les sources potentielles d’information. C’est le début de l’implantation de votre système de veille.

3. Tri

Parmi toutes les données trouvées, le veilleur sélectionne l’information pertinente, valide les sources et en extrait « le jus ».

4. Création d’intelligence

Analyser, comprendre et synthétiser les résultats pour vous les rendre facilement et rapidement assimilables. C’est à cette étape qu’un expert en veille, plutôt qu’un simple « Google Man », fait toute la différence.

5. Diffusion

Selon les besoins et préférences de votre équipe, la synthèse des résultats est envoyée dans le format et la fréquence qui vous conviennent le mieux. De son côté, le veilleur archive l’information pour pouvoir la retrouver facilement plus tard au besoin.

6. Action

Les résultats de veille vous donneront l’information nécessaire pour répondre à votre question initiale, ainsi que des pistes d’opportunités. Il ne vous reste plus qu’à prendre votre décision en connaissance de cause et à agir.

Cette action entraînera souvent d’autres questions, mais pas de panique! Votre système de veille est désormais en place et prêt à vous alimenter en continu.

Cycle de la veille

Le système de veille se bonifiant avec le temps, et avec le retour d’information que vous fournirez au veilleur, il deviendra de plus en plus performant. Un bon veilleur sera même éventuellement en mesure d’anticiper vos besoins et d’identifier des pistes d’occasions d’affaires auxquelles vous n’auriez pas pensées. Alors assurez-vous de choisir le bon expert en veille! 😉

La veille stratégique. La quoi?

Je me heurte plus souvent qu’autrement à un regard de totale incompréhension lorsque je me présente comme experte en veille stratégique. Domaine encore très peu connu en Amérique (contrairement à l’Europe), c’est moi qui reste bouche bée lorsque l’on sait de quoi je parle! Alors si vous ne savez pas ce que la veille stratégique mange en hiver, c’est normal. C’est pour vous que j’ai démarré ce blogue! 🙂

Pour tous partir du même pied, débutons par une petite définition:

« La veille stratégique est une activité de surveillance permanente de l’environnement externe de l’entreprise lui permettant d’anticiper les changements, de repérer les opportunités et de détecter les menaces. »

En d’autres mots, il s’agit de récolter de l’information qui permettra à votre entreprise d’être + rapide, + efficace, de mieux exploiter vos ressources internes, de diminuer les risques associés à la prise de décision et d’accroître la synergie de votre équipe. Cela vous semble alléchant? Alors continuons!

Bénéfices de la veille stratégique

Au jour le jour, les bénéfices de la veille stratégique pour votre entreprise sont nombreux. En voici quelques exemples concrets:

  • Découvrir des opportunités d’affaires,
  • Éviter les mauvaises surprises,
  • Anticiper les tendances,
  • Répondre + rapidement aux mouvements du marché,
  • Prévoir les actions de ses concurrents, même à l’étranger,
  • Soutenir vos projets d’innovation et de R&D,
  • Sauver du temps pour prendre une décision,
  • Diminuer le risque associé à la prise de décision,
  • Préparer le lancement d’un nouveau produit ou l’entrée dans un marché,
  • Développer de nouvelles stratégies d’affaires,
  • Amorcer des discussions stratégiques,
  • Et plusieurs autres!

Sur quoi fait-on de la veille?

Vous pouvez faire de la veille sur tout ce qui vous intéresse. Retenez toutefois qu’il ne sert à rien de tout surveiller, l’important est de récolter de l’information que vous utiliserez. La qualité vaut mieux que la quantité.

Concentrez-vous d’abord sur un seul sujet. Celui qui représente votre principal avantage concurrentiel (ou encore celui qui vous empêche de dormir ces temps-ci…). Vous aurez ainsi le maximum de retombés dès le départ, pour un minimum d’effort.

Bien qu’il existe beaucoup de types de veille, voici les principaux. Et pour chaque type de veille, je vous ai écrit quelques exemples de sujets de veille, afin de vous aider à orienter votre choix.

Les types de veille stratégique

Les types de veille stratégique

Une fois votre 1er sujet de veille choisi, vous pourrez commencer à récolter de l’information stratégique et surtout, à implanter votre système de veille.

Continuez à suivre ce blogue pour vous guider à travers les étapes d’implantation, ou consultez nos services pour savoir comment nous pouvons vous aider!

Bienvenue!

Le blogue de la veille stratégique

Bienvenue!

Destiné à toutes les entreprises et organismes s’intéressant de près ou de loin à la veille stratégique, j’ai très hâte de vous partagez ici mes connaissances, outils, sources et astuces sur la veille! Que ce soit pour allumer une étincelle d’intérêt, ou pour alimenter votre « feu de la passion » pour la veille, j’ai bien l’intention de vous rendre accro (tout comme moi!) à l’avantage concurrentiel qu’est la veille stratégique!

Au menu des prochains billets:

  • avantages et implications de la veille stratégique pour votre entreprise,
  • méthodes efficaces pour implanter votre propre système de veille,
  • meilleurs outils d’automatisation,
  • sources et références utiles,
  • résumés de lectures d’affaires (je suis une grande fan de livres!),
  • astuces web pour améliorer votre efficacité sur la toile,
  • et tout ce qui pourrait contribuer à vous simplifier la vie, tout en contribuant à la croissance de votre entreprise!

tumblr_o3q27qZ4K91rxxaego1_1280Je crois énormément à l’économie collaborative, surtout dans un aussi petit marché que le Québec. En s’aidant et en partageant nos connaissances, nous serons tous plus forts et plus concurrentiels pour faire face aux défis du marché mondial.

Abonnez-vous dès maintenant (en entrant votre courriel au bas de cette page à droite) pour ne pas rater mon prochain billet! Il portera sur ce qu’est la veille, quels en sont les bénéfices et pourquoi en faire.

Au plaisir de se reparler très bientôt!

Catherine Letendre
Présidente, Myriades