Pour une économie plus humaine
Publié le: 6 août 2020
person-holding-terrestrial-globe-scale-model-taken-1079033

« Nous consacrons trop de temps et d’énergie à prévoir le futur,
et pas assez à imaginer le futur que nous voudrions voir. »

Muhammad Yunnus – Prix Nobel de la paix

Muhammad Yunus est connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit en 1976, la Grameen Bank. Surnommé le « banquier des pauvres », cet économiste a reçu le prix Nobel de la paix en 2006. Ce livre est dans la même lignée que « Start Something That Matters » de Blake Mycoskie, fondateur de l’entreprise de souliers Toms dont je vous ai déjà parlé sur ce blogue. Si vous souhaitez avoir un impact sur la société qui vous entoure et faire une différence positive dans l’économie, ce livre est votre point de départ.

« Social-business » versus entreprise sociale

Attention, « social-business » n’est pas synonyme d’une entreprise sociale. Une « social-business » telle qu’imaginé par Muhammad Yunus doit gagner de l’argent en commercialisant des biens ou services. Toutefois, les revenus générés doivent être destinés à produire des bénéfices sociaux. Il s’agit donc de mettre en place une entreprise rentable qui sera en mesure d’autofinancer ses propres impacts sociaux.

Les 7 principes du « social-business »

  1. L’objectif de l’entreprise doit lutter contre la pauvreté ou d’autres problèmes sociaux.
  2. L’entreprise doit pouvoir s’autofinancer.
  3. Les investisseurs récupéreront uniquement le montant de leur investissement.
  4. Une fois les investissements remboursés, les profits doivent être consacrés à l’expansion de l’entreprise.
  5. Elle doit être respectueuse de l’environnement.
  6. Les employés sont payés au prix du marché, mais disposent de meilleures conditions de travail.
  7. Faites-le dans la joie! Et apportez la joie! Il ne s’agit pas de demander aux gens de se contenter d’un produit de second rang parce qu’ils ne peuvent pas s’offrir mieux.

Penser petit sti!

La première règle enseignée par Muhammad Yunus pour mettre en place sa propre « social-business » est de « penser petit » (désolée Elvis Gratton). Plutôt que de passer des mois, voire des années, à concevoir de vastes plans pour sauver le monde d’un seul coup, il nous faut « penser petit ». Exactement comme les banques de microcrédits nous l’ont appris.

3 étapes pour lancer votre « social-business »

  1. Imaginez un modeste projet permettant d’aider quelques personnes et mettez-le en place immédiatement, plutôt de de passer des lustres à le peaufiner et le financer.
  2. Utilisez l’expérience accumulée pour parfaire votre idée. La méthode de travail « agile » vous aidera à mettre en place un processus efficace pour y arriver. (Consulter mon billet de blogue au sujet de la méthode agile.)
  3. Et voilà, votre idée est prête à être reproduite une, deux, dix ou même cent fois! Qui sait?!

Consulter mon résumé de lecture

 

Pour une économie plus humaine – Couverture

 

 

Pour une économie plus humaine
Construire le social-business
Par Muhammad Yunus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code